RESF BOURGOGNE


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 3 mars 2022
par  Sud Educ Bourgogne

Scolarisation des mineur⋅es étranger⋅ères : Blanquer désavoué par le Conseil d’État

Jusqu’au bout, le ministre Blanquer aura essayé d’empêcher un mineur d’être scolarisé, au motif qu’il aurait peut-être dépassé l’âge de la scolarité obligatoire. Le Conseil d’État a infligé un revers cinglant au ministre de l’Éducation nationale, en rappelant que “la circonstance qu’un enfant ait dépassé l’âge (...)

vendredi 28 janvier 2022
par  Sud Educ Bourgogne

Tests osseux : victoire en Cour de cassation

La cour de cassation invalide dans un arrêt du 12 janvier 2022 l’usage des tests osseux comme unique preuve de la majorité des jeunes migrant⋅es. Le doute doit leur bénéficier. Aucune cour d’appel ne pourra dorénavant décider le renvoi d’un⋅e jeune migrant⋅e à l’aide de ces tests tant décriés d’un point (...)

jeudi 17 juin 2021
par  Sud Educ Bourgogne

REGULARISATION POUR MARIAM !

[rouge]AVEC LE PREFET DE LA NIEVRE, IL FAIT DE PLUS EN PLUS SOMBRE AU PAYS DES LUMIERES !rouge]
Le syndicat Sud Education Bourgogne et ses adhérent-e-s ne s’habitueront jamais aux expulsions de réfugié-e-s venus chercher paix et asile au pays dit des droits de l’homme.
Sud Education Bourgogne (...)

vendredi 22 mars 2019
par  Sud Educ Bourgogne

Le préfet de Saône-et-Loire a-il ouvert la traque aux réfugiés Albanais ?

Le fond de l’air est réactionnaire, surtout pour les réfugiés albanais dans le département de Saône et Loire.
Ci-dessous le communiqué de presse de SUD EDUCATION BOURGOGNE à propos de l’expulsion de Simonina, jeune mère de 2 enfants scolarisés de 4 et 5 ans.
Scandaleux et (...)

jeudi 1er novembre 2018
par  Sud Educ Bourgogne

Mise à la rue d’une famille de demandeurs d’asile à Montceau

Suite à la mise à la rue d’une famille avec 3 enfants à Montceau, le syndicat SUD Education Bourgogne reproduit ci-dessous le communiqué de RESF Bassin minier, s’associe à la colère qui y est exprimée, et appelle à soutenir toutes les actions qui mettront fin à cette politique inhumaine.
COMMUNIQUE (...)