Voeux

jeudi 2 janvier 2020

Les vœux du Président des riches étaient prononcés en novlangue néolibéral... nos interprètes ont décidé de mettre la pensée complexe et subtile du Président à la portée de tou·te·s et ont ainsi traduit quelques éléments de langage de son discours :

« apaiser » = embraser

« un projet de justice et de progrès social » = un projet d’injustice et de régression sociale

« Je ne céderai rien au pessimisme ou à l’immobilisme » = Je ne céderai rien à la détermination des grévistes ou aux manifestations. (ndlr : une autre traduction est possible : Je ne céderai rien à l’enthousiasme de la lutte ou aux actions de blocage)

« les peurs, les angoisses » = la colère sociale, le soulèvement

« craintes et oppositions » = révolte et grève générale

« Avec le Grand Débat [...] nous avons su instaurer un dialogue respectueux et républicain » = Avec le Grand Débat nous avons su instaurer un monologue condescendant et monarchique

« Ma seule boussole est et sera l’intérêt de notre pays » = Ma seule boussole est et sera l’intérêt de Blackrock / de l’oligarchie financière / des actionnaires / du patronat... (ndlr : les différentes traductions sont acceptées)



Toutes les brèves du site