Choix des spécialités : toujours plus d’élitisme

Ce communiqué a été publié le 07/06/2021
lundi 7 juin 2021
par  Sud Educ Bourgogne

La direction de l’évaluation de la prospective et de la performance a rendu deux notes portant sur les choix des spécialités des élèves en série générale. Les conclusions sont sans appel : le choix des spécialités ne diminue pas les inégalités dans la filière générale, voire les renforce. Si les élèves choisissent majoritairement en Terminale la doublette « physique-chimie et mathématiques », la note précise qu’on observe dans cette doublette une « surreprésentation d’élèves d’origine sociale très favorisée ». La place des mathématiques est hautement représentative de ces inégalités : cette matière est conservée en enseignement de spécialité ou choisie en enseignement optionnel (« mathématiques expertes ») surtout par des élèves « d’origine sociale très favorisée ».

Loin d’observer une variété de parcours et une liberté de choix tant vantée par le ministère, la réalité de terrain pointe plutôt un conformisme au profit des élèves d’origine sociale très favorisée.

Comme SUD éducation le dénonçait avant même la mise en place de la réforme, cette prétendue liberté de choix se fait au détriment des élèves n’ayant pas accès à l’information nécessaire pour un choix d’orientation ‘’payant’’ dans leur entourage. Cela montre de nouveau le caractère néfaste et inégalitaire de cette réforme du tri social.

SUD éducation revendique toujours l’abrogation de la réforme des lycées, du bac et de parcoursup.