SUD éducation demande la régularisation de Madama

Ce communiqué a été publié le 18/02/2021
mardi 23 février 2021
par  Sud Educ Bourgogne

SUD éducation relaie la mobilisation de soutien entamée avec SUD éducation 43. pour la régularisation de Madama. La pétition de soutien est en ligne ici et ouverte aux signatures. Vous trouverez ci-dessous deux courriers envoyés l’un au Président de la République, l’autre au Ministre de l’Intérieur.

Monsieur le Président de la République,

La Fédération SUD éducation est particulièrement inquiète du sort d’Eric Durupt, enseignant qui, en Haute-Loire, mène une grève de la faim depuis le 30 janvier.

Ce que demande cet enseignant gréviste est simple : un titre de séjour et une autorisation de travail à Madama.

Car ce jeune majeur Malien, arrivé il y a deux ans en France, inscrit à l’Institut SVT La Salle, en CAP ouvrier agricole, a d’ores-et-déjà des propositions d’employeurs et veut construire son avenir en France sa terre d’asile.

Par son refus d’émettre un titre de séjour, la Préfecture du Puy en Velay non seulement nie un avenir à Madama mais également conduit Eric à entamer cette action, au péril de sa vie.

La régularisation immédiate du jeune Madama mettrait un terme à cette situation très inquiétante, nul ne peut ni ne doit prendre le risque que la santé de cet enseignant se dégrade.

C’est pourquoi, la Fédération SUD éducation vous demande instamment de régulariser la situation du jeune Madama.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à notre attachement au service public d’éducation et aux droits humains.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,

La Fédération SUD éducation est particulièrement inquiète du sort d’Eric Durupt, enseignant qui, en Haute-Loire, mène une grève de la faim depuis le 30 janvier.

Ce que demande cet enseignant gréviste est simple : un titre de séjour et une autorisation de travail à Madama.
Car ce jeune majeur Malien, arrivé il y a deux ans en France, inscrit à l’Institut SVT La Salle, en CAP ouvrier agricole, a d’ores-et-déjà des propositions d’employeurs et veut construire son avenir en France sa terre d’asile.
Par son refus d’émettre un titre de séjour, la Préfecture du Puy en Velay non seulement nie un avenir à Madama mais également conduit Eric à entamer cette action, au péril de sa vie.

La régularisation immédiate du jeune Madama mettrait un terme à cette situation très inquiétante, nul ne peut ni ne doit prendre le risque que la santé de cet enseignant se dégrade.

C’est pourquoi, la Fédération SUD éducation vous demande instamment de régulariser la situation du jeune Madama.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à notre attachement au service public d’éducation et aux droits humains.


Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Nous contacter

07 80 03 28 70

contact@sudeducbourgogne.org

2 rue du parc, 71100 Chalon-sur-Saône