’Pronote’ acquis par La Poste et la caisse des dépôts : SUD éducation dénonce la mainmise du privé sur le numérique éducatif

FRIC BUSINESS
vendredi 11 décembre 2020
par  Sud Educ Bourgogne

Ce communiqué a été publié le 07/12/2020
Aujourd’hui, la Caisse des dépôts et consignations ainsi que Docaposte, filiale du groupe La Poste, ont annoncé avoir procédé au rachat de la société Index Éducation qui édite le logiciel Pronote.

Pronote est le logiciel qui gère l’organisation des établissements scolaires sur la majeure partie du territoire, avec près de quinze millions d’utilisateur-ices (personnels administratifs, de Vie scolaire, enseignant-e-s, élèves, parents). Index éducation vise à le développer également dans les écoles.

Ce logiciel est en situation de quasi-monopole dans les établissements du second degré, et l’éditeur est en situation d’imposer ses conditions. Ses tarifs sont élevés, tandis que les établissements n’ont aucun contrôle sur le logiciel. Son code source est conservé secret par la société éditrice. Pourtant, il est par exemple nécessaire de pouvoir s’assurer que l’énorme quantité de données personnelles gérées par ce logiciel ne puissent faire l’objet d’une fuite à la faveur d’un piratage.

Pour mémoire, l’éditeur essaie depuis plusieurs années d’intégrer de la publicité dans son logiciel, soit directement dans un volet de l’application, soit par le biais de QCM réalisés en partenariat avec les éditeurs de manuels scolaires.

Pour SUD éducation, ce rachat montre à quel point pour les grandes entreprises, le numérique scolaire est un marché constitué de clients captifs et un effet d’aubaine.

Pour SUD éducation, plutôt que de financer une rente aux grandes entreprises du numérique, il est nécessaire de développer avec ces fonds un logiciel libre et ouvert, au service de l’intérêt général, facilement accessible à toutes et tous. L’école publique n’est pas une entreprise, et l’éducation n’est pas une marchandise.