VAGUE DE REPRESSION ANTISYNDICALE DANS L’ EDUCATION

Communiqué de SUD EDUCATION AQUITAINE
dimanche 22 novembre 2020
par  Sud Educ Bourgogne

Après les 4 de Melle, les 3 de Bordeaux !
Halte à la répression anti-syndicale
 !

Ce vendredi, trois de nos camarades du lycée François Mauriac de Bordeaux recevaient une lettre de la rectrice indiquant qu’elle engageait contre eux une procédure disciplinaire.

Quatre collègues de ce lycée, 9 en tout en Gironde, avaient reçu au mois de mars une missive de menace de la rectrice.9 mois après leur mobilisation contre la réforme Blanquer du Bac, 7 mois après ce premier écrit, les menaces sont donc mises à exécution.

Le ministère et le rectorat de Bordeaux, comme celui de Poitiers ont la rancune tenace contre ceux qui osent s’opposer à leurs plans de destruction du service public d’éducation.

Le tort de nos camarades ? Penser que l’action syndicale peut être opposée aux mesures des « décideurs » et de leurs donneurs d’ordre du patronat. Ne pas accepter la dislocation de leur outil de travail et continuer de faire vivre l’action collective sur leur lieu de travail. Leurs armes ?
La grève, la revendication, et la joie d’agir collectivement ! Mais, visiblement, le pouvoir entend faire entrer dans les têtes que toute action syndicale ou ne visant même qu’à a faire respecter le droit des travailleurs entraîne désormais des sanctions.

Comme au rail, comme à la poste, comme à l’hôpital, comme à l’inspection du travail, comme partout dans le monde du travail. Nous n’accepterons pas que nos camarades soient ainsi clouéEs au pilori d’une procédure disciplinaire pour n’avoir fait qu’exercer leurs droits syndicaux .

Nous n’accepterons pas la destruction des droits des travaileurs/ses

LE COMMUNIQUE DE LA FEDERATION DES SYNDICATS SUD :

Après les 4 de Melle, les 3 de Bordeaux : on ne touche pas à nos camarades  !
Ce communiqué a été publié le 22/11/2020
Ce vendredi 20 novembre, trois enseignant-e-s du lycée François Mauriac de Bordeaux, syndiqué-e-s à SUD éducation, ont reçu une lettre de la rectrice indiquant qu’elle engageait contre elles et eux une procédure disciplinaire.

Quatre collègues de ce lycée, 9 en tout en Gironde, avaient reçu au mois de mars un courrier de menace de la rectrice. 9 mois après leur mobilisation contre la réforme Blanquer du Bac, 7 mois après ce premier écrit, les menaces sont donc mises à exécution.

Ce qui est reproché à nos collègues ? S’être mobilisé-e-s pour faire barrage à la mise en oeuvre de la réforme du bac Blanquer. Depuis l’hiver dernier, les cas de répression se multiplient : Cahors, Carcassone, Clermont-Ferrand, Strasbourg, et bien sûr Melle. Encore une fois, l’administration cherche à réprimer celles et ceux qui, engagé-e-s dans l’action syndicale, s’opposent à la politique ministérielle.

SUD éducation exige l’abandon immédiat des procédures contre nos camarades du lycée François Mauriac de Bordeaux.

SUD éducation exige l’abandon immédiat de toutes les poursuites contre les personnels mobilisés contre les politiques rétrogrades du ministère et du gouvernement. On ne touche pas à nos camarades  !


Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Nous contacter

07 80 03 28 70

contact@sudeducbourgogne.org

2 rue du parc, 71100 Chalon-sur-Saône