Les personnels de l’Éducation Nationale lâchés par leur institution !

Communiqué de presse intersyndical 71
mardi 10 novembre 2020
par  Sud Educ Bourgogne

Contrairement au discours du Ministre, repris par l’Inspecteur d’Académie 71, les rentrées de septembre, comme de novembre, ne se sont pas bien passées : ni « réussies », ni « sereines ».

Les écoles et les établissements scolaires n’ont pas été épargnés par la crise sanitaire :
NON le virus ne s’arrête pas au portail et OUI la crise sanitaire a des incidences sur les enseignements !

Conséquences d’une impréparation récurrente du ministère, voilà des mois que les protocoles sanitaires se succèdent, tous inefficaces, et qui ne protègent que la bonne conscience des donneurs d’ordres et/ou « de contre-ordres »

Parce que nous tenons à accueillir TOUS les élèves,
IL Y A DES MESURES URGENTES A PRENDRE :

> La protection réelle des personnels par l’État : masques FFP2, prise en compte des personnels vulnérables, renforcement de la médecine de prévention et de la médecine scolaire, fourniture de matériel virucide - lingettes, gel, désinfection des locaux...
> L’abandon du jour de carence et la reconnaissance de l’infection au coronavirus comme maladie professionnelle.
> La transparence par l’Institution sur la circulation du virus dans les écoles et les établissements. L’éducation nationale n’a pas vocation à devenir la grande muette que le Ministre impose.
> Le dédoublement des classes, sans cumul du travail distanciel-présentiel, et l’allègement des effectifs : création de postes et recrutement massif de personnels sous statut, de remplaçants, d’enseignants spécialisés, d’AED, d’AESH... et réemploi de contractuels plus que jamais essentiels.

Cette crise est révélatrice d’un mal plus profond qui touche
tous les services publics depuis plus de 20 ans.
Comme pour l’hôpital, les politiques successives ont tellement dégradé le service public d’éducation que celui-ci ne peut plus reposer sur la seule bonne volonté des enseignants.

C’est pourquoi, plus que jamais, nous exigeons :
> L’abandon de : la loi sur la Transformation de la Fonction Publique, la loi Blanquer, Réforme du lycée, du bac et des E3C, enseignement à distance, projet de Loi Rilhac sur la direction d’École, 2S2C, formation en constellations…
> Le respect du statut de fonctionnaire d’État, garant des valeurs de la République, dont la liberté d’expression.
> L’augmentation immédiate des salaires et la négociation pour un rattrapage des années de gel des salaires, sans contrepartie.
Personnels méprisés, exposés, abandonnés et culpabilisés !

Nous appelons tous les collègues à se réunir et à discuter de la préparation d’une mobilisation d’ampleur à venir pour la défense de l’École Publique.

Nos organisations soutiendront toutes les initiatives de terrain et les prises de position de nos collègues dans ce sens.


Documents joints

OpenDocument Text - 176.7 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Nous contacter

07 80 03 28 70

contact@sudeducbourgogne.org

2 rue du parc, 71100 Chalon-sur-Saône