SUD éducation dénonce une circulaire de rentrée 2020 irresponsable

Communiqué SUD EDUCATION
mercredi 15 juillet 2020
par  Sud Educ Bourgogne

Il aura fallu que les personnels attendent le 10 juillet pour que le ministre publie la circulaire de rentrée 2020 supposée permettre aux équipes d’organiser au mieux la nouvelle année scolaire. Cette publication tardive montre une fois de plus, si besoin en était, le peu de considération que le ministre Blanquer a pour les personnels.

Cette circulaire ne constitue qu’une opération de communication destinée à masquer à peu de frais l’impréparation. Aucun scénario de reprise de la pandémie n’est en effet envisagé par le ministère, qui a pourtant eu plusieurs mois pour s’y préparer. Le lien vers le “plan de continuité” promis par la circulaire renvoie vers une page… qui n’existe pas.

La circulaire évoque à cet égard le numérique, en réussissant le tour de force de ne parler de l’équipement ni des élèves, ni des personnels, encore moins d’une formation pour les logiciels. La solution du Cned, à l’authentification trop facile, a conduit à de nombreux débordements durant la période d’enseignement à distance. Le ministre continue à la mettre en avant sans annoncer le moindre changement, ce qui expose les personnels à des séances perturbées et aux mêmes incivilités dont ils et elles ont été les victimes.
Dans l’éventualité d’une hausse du nombre de cas à compter de septembre, les personnels devront de nouveau composer avec l’improvisation totale du ministre. Pour SUD éducation, c’est inacceptable.

Au-delà de l’opération de communication à laquelle se livre le ministre dans la circulaire, c’est aussi une confirmation de la poursuite de la même orientation délétère pour le service public d’éducation : à la fois réactionnaire, autoritaire, libérale et irresponsable.

Le ministre y annonce la poursuite des réformes que les personnels combattent largement, au rang desquelles se trouvent la poursuite de la mise en œuvre de la réforme des lycées et les évaluations nationales standardisées.
La multiplication des évaluations en tout genre (évaluations communes qui remplacent les E3C, tests de positionnements, évaluations nationales dès le 14 septembre, conjuguée à une réforme de la formation initiale et continue des enseignant-e-s montre sans ambiguïté une volonté de mise au pas des personnels.
Dans ce contexte, les annonces de hausses de moyens vantées par le ministre dans la circulaire de rentrée ne trompent personne : il ne s’agit en aucun cas d’un engagement ferme de recrutement de personnels titulaires, seul gage d’une amélioration des conditions de travail et d’étude. Le ministre préfère annoncer une nouvelle augmentation du nombre d’heures supplémentaires, alors que les personnels sont déjà épuisés. Qui plus est, les programmes ne sont pas allégés, malgré la revendication portée par plusieurs organisations syndicales dont SUD éducation.

Quant aux assistant-e-s d’éducation en contrat de préprofessionnalisation, le ministre envisage purement et simplement de les redéployer entièrement sur le dispositif “devoirs faits”, dont le volume horaire est très important : 4 heures pour chaque élève en classe de sixième, 3 heures pour les autres. Il est évident qu’au-delà des AED, la pression sur les personnels à effectuer des heures supplémentaires va s’accroître, et ce d’autant plus que 36 heures sont supposées être consacrées par chaque élève de troisième à son orientation.

Pour SUD éducation, la circulaire de rentrée ne répond absolument pas aux enjeux liés à la rentrée scolaire 2020. Pire, elle va conduire à dégrader encore un peu plus le service public d’éducation. SUD éducation revendique des recrutements massifs pour une baisse des effectifs en classe à tous les niveaux d’enseignement, notamment par le recrutement de toutes et tous les admissibles aux concours de l’enseignement.


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Nous contacter

07 80 03 28 70

contact@sudeducbourgogne.org

2 rue du parc, 71100 Chalon-sur-Saône