LEUR « TRANSFORMATION » DE LA FONCTION PUBLIQUE = CASSE A TOUS LES ETAGES

ABROGATION DE LA LOI SCELERATE « DUSSOPT »
mercredi 24 juillet 2019
par  Sud Educ Bourgogne

En plein coeur de l’été, le 23 juillet 2019, est marqué du sceau de l’infamie pour tous les parlementaires qui votent la destruction de la Fonction Publique créée au lendemain de 1945 et inspirée par le programme du Conseil National de la Résistance.

Ci-dessous la déclaration intersyndicale Fonction Publique.
Les organisations syndicales de la Fonction publique CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, SOLIDAIRES, FA-FP, CFE-CGC,
et CFTC et réaffirment leur opposition à la loi de transformation de la fonction publique votée ce 23 juillet au
Sénat après le vote du 18 juillet à l’Assemblée nationale.
Cette loi contourne le statut de la fonction publique, garant de la neutralité du service rendu et de l’égalité
des droits des agentes et agents mais aussi des usagères et usagers.
Elle va également réduire les capacités des organisations syndicales à défendre collectivement les droits des
agentes et des agents publics en termes de carrière et de santé et sécurité au travail par l’affaiblissement
des commissions administratives paritaires (CAP) et la suppression des comités d’hygiène, santé et
conditions de travail (CHSCT).
Cette loi va encourager et accentuer la précarité avec des contrats à durée déterminée non renouvelables,
ne permettant ni l’accès au CDI, ni à la titularisation.
Enfin, les différents outils dits « de ressources humaines » contenus dans cette loi comme la rupture
conventionnelle ou le détachement d’office pourraient être utilisés pour pousser les fonctionnaires à quitter
la fonction publique ou pour les obliger à suivre leurs missions concédées au secteur privé.
Dans un contexte difficile et face à un gouvernement ayant un double langage, nos organisations syndicales
appellent les personnels à se rassembler autour de leurs organisations syndicales représentatives pour
continuer de défendre collectivement leurs droits et un service public porté par les valeurs républicaines de
liberté, égalité, fraternité et laïcité.
Enfin, elles invitent le gouvernement et les ministres en charge de la Fonction publique à s’inscrire dans un
véritable dialogue social constructif et respectueux, source de progrès social tant dans l’intérêt des
personnels que des usagères et usagers.
Nos organisations syndicales entendent résolument continuer à défendre la Fonction publique. Elles se
rencontreront le 5 septembre prochain pour aborder tous les enjeux majeurs comme ceux du pouvoir
d’achat, des retraites et de cette loi et débattre de toutes les initiatives qu’elles jugeront nécessaires.
Ce 23 juillet restera un mauvais coup porté à la fonction publique, à l’emploi public, au service public et à
l’ensemble de la population.
Paris, le 23 juillet 2019


Documents joints

PDF - 165.5 ko