Lettre de Macron : haro sur les services publics

jeudi 17 janvier 2019
par  Sud Educ Bourgogne

La fédération SUD éducation a pris connaissance de la lettre adressée lundi 14 janvier à la population par le Président de la République, Emmanuel Macron.

Le message est clair. Il sera possible de débattre de tout, sauf de l’essentiel, pour lequel le Président a déjà tracé la ligne : les plus riches seront préservés, la suppression de l’ISF maintenue.

En revanche, Macron n’hésite pas à poser des questions orientées en défaveur des services publics : “Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ? Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?” Cette manœuvre visant à détourner l’exigence de justice fiscale au profit d’une nouvelle réduction des dépenses publiques est grossière et dangereuse. SUD éducation alerte l’ensemble des personnels et usager-e-s du service public d’éducation sur ses conséquences potentielles.

SUD éducation dénonce également la tentative du Président de faire croire que les réformes du système éducatif qu’il met en œuvre et dont il refuse d’accepter la remise en cause à l’occasion de ce simulacre de débat.

SUD éducation dénonce avec fermeté ces manœuvres, alors que le pays est traversé par le mouvement des gilets jaunes et l’aspiration à plus de justice sociale.

SUD éducation appelle à soutenir et participer aux manifestations des Gilets Jaunes depuis le 4 décembre dernier, et continue à le faire.

Nous ne sommes pas dupes de ce qu’essaie de faire le gouvernement : portons haut et fort dans la rue nos revendications pour la justice sociale, la justice fiscale, pour des services publics à la hauteur des besoins de la population ! Ce ne sont pas les services publics, ce sont les capitalistes qui nous coûtent cher !


Documents joints

PDF - 64.1 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456