Le collectif précaires de l’éducation 71-21 interpelle le Ministre

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale concernant les promesses du Président de la République
mercredi 19 décembre 2018
par  Sud Educ Bourgogne

Monsieur le Ministre,
Lors de sa dernière allocution télévisée, Monsieur Macron, Président de la République, a indiqué qu’il « demandera à tous les employeurs qui le peuvent, de verser une prime de fin d’année à leurs employés et [que] cette prime n’aura à acquitter ni impôt ni charge. »
Par notre statut de contractuel.le.s, nous sommes, AESH en contrat de droit public comme en contrat aidé, vos employé.e.s. Sachant que depuis septembre, suite à l’application du décret 2017-1889, de nombreus.e.s collègues en CDD se sont vu subir une perte de salaire importante (différence du coût employeur de 11,59 € entre août et septembre) ce "coup de pouce" serait vécu comme un bol d’air frais.
Au vu des emplois non pourvus depuis septembre on peut estimer le budget non utilisé à 1,5 million d’euros, soit 492 € de prime exceptionnelle de fin d’année par AESH. Pas tout à fait un treizième mois exceptionnel, mais tout de même un joli cadeau de Noël pour votre personnel payé actuellement sous le seuil de pauvreté et qui effectue pourtant un travail dont vous reconnaissez, j’en suis sûre, l’indispensable utilité et dont vous appréciez la qualité.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre profond respect et de croire en notre entier dévouement au service public d’éducation.
Le collectif Précaires de l’éducation 71/21

Voici la lettre envoyée par notre syndicat à Madame la Rectrice en appui de cette légitime demande :

PDF - 46.8 ko
Lettre de SUD educ à Madame la Rectrice

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031