MACRON ATTAQUE LA FONCTION PUBLIQUE

CE QUE SIGNIFIE LA BAISSE DES DEPENSES PUBLIQUES
lundi 16 juillet 2018
par  Sud Educ Bourgogne

Il faut,parfois, lire leur presse libérale pour mieux se rendre compte encore de l’ampleur de la politique anti-fonctionnaires du gouvernement MACRON/PHILIPPE à l’oeuvre.

En l’occurrence, ici, voici quelques extraits d’un article paru dans le feuillet autoproclamé « L’Opinion » ci-devant « quotidien libéral » le 21 juin dernier.

Le titre en Une est un subtil jeu de mots et donne la tonalité : « BAISSE DES DEPENSES : CAP ou pas CAP ? » CAP signifiant le Comité Action Publique 2022... Sous-titre en rouge « Grand soir »...On sait se faire peur chez ces gens-là !

Extraits : ’Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a appelé mercredi l’exécutif à « saisir la chance » dont jouit la France actuellement pour améliorer « l’efficacité de la sphère publique », pressant le gouvernement d’agir sur la baisse des dépenses publiques.
Les ministres devraient présenter les 1res mesures du programme de transformation de l’Etat dans les prochaines semaines.

« Qui a peur de CAP 2022 ? » Préposé au poste de rapporteur du Budget (...) le député LREM Laurent Saint-Martin dit tout haut ce qu’une partie croissante de la majorité pense tout bas : « j’appelle le gouvernement à ne pas enterrer l’objectif global de baisse de la dépense publique. Je suis intimement convaincu que c’est une clé de la réussite de ce quinquennat. Ne perdons pas l’ambition de CAP 2022 ! » (...)

Un discours de vérité, mais totalement orthogonal à la stratégie d’Emmanuel Macron, qui cherche à éviter un grand soir de la dépense publique.

Au fil des prochaines semaines sera annoncé le « grand programme de transformation de l’administration » voulu par le Président.

Mais ministère par ministère.

Un saucissonnage visant à éviter le choc, dans l’opinion, d’un chiffre spectaculaire qui pourrait se transformer en boulet pour le gouvernement.

« Ce n’est qu’une question de com’ », admet une source gouvernementale
. Histoire que le débat public ne se focalise pas, par exemple, sur un « plan choc de 30 000 000 000 € d’économies d’ici 2022 », tel qu’annoncé par les Echos le 05 juin... et jamais confirmé par l’exécutif. ’ (...)

Les amis lecteurs de ce site ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été informés et prévenus !



Documents joints

PDF - 527 ko

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
 !">12131415161718
19202122232425
262728293012