Mobilisation du lycée Haigneré (Blanzy)

grève et manifestation devant le rectorat
vendredi 19 janvier 2018
par  Sud Educ Bourgogne

Les personnels du lycée professionnel C.Haigneré de Blanzy-Montceau étaient massivement en grève ce jeudi 18 janvier et se sont rendus à Dijon pour défendre leur lycée.
S’attendant à une mobilisation importante des personnels du lycée montcellien, le Rectorat avait condamné l’entrée officielle et c’est devant une porte dérobée que la délégation blanzynoise a pu s’entretenir avec la Rectrice
JPEG - 28.7 ko
Extrait de l’entrevue devant l’issue de secours :
« – oh pourquoi êtes vous donc là, on se voit pour l’audience le 30/01...
(ndlr : voui, suite à deux demandes d’audience, une fin décembre, l’autre y’a une semaine, et un préavis de grève de l’intersyndicale FO-CGT-SUD pour ce jeudi... avant-hier les personnels ont eu une réponse)
– ...et puis vous allez vous mouiller...
– oui, on se mouille pour nos élèves ! Vous diminuez drastiquement les moyens alloués au lycée, vous voulez fermer la section gestion-administration alors qu’elle a été rénovée il y a 7 ans et qu’elle offre des vrais débouchés pour nos élèves ! Qu’ont fait les élèves pour être si peu considérés ? Que vont-ils devenir ? Que deviennent les innovations pédagogiques, les projets au service des élèves ? »

Après cette rencontre informelle, les collègues ont poursuivi leur manifestation en faisant entendre leurs revendications devant les fenêtres de la salle où se tenait le comité technique académique où se décidait le sort de leur lycée et celui des autres lycées de l’académie. D’autres lycées sont confrontés à une baisse drastique de leurs moyens : pour n’en citer que quelques-uns : le lycée Mathias à Chalon, le lycée Blum au Creusot, le lycée Hippolyte Fontaine à Dijon...
Suite à cette mobilisation exemplaire, les personnels du lycée Haigneré seront donc reçus en audience, et restent plus que jamais déterminé-es à obtenir gain de cause pour leur lycée et leurs élèves.
JPEG - 37.7 ko
SUD Education Bourgogne appelle tous les personnels à se réunir sur les lieux de travail -comme les personnels de Blanzy-, à discuter des moyens d’action et à débattre d’une grève reconductible afin de créer un rapport de force pour obtenir gain de cause face à ces nouvelles attaques contre le service public d’éducation.


Documents joints

PDF - 231.4 ko