Le débat mouvant

mercredi 9 septembre 2015
par  Sud Educ Bourgogne
popularité : 11%

Durée : 10mn , Nombre : illimité, aménagement : espace vide

Désir : comprendre les tenants et les aboutissants d’une situation en un temps court pour mettre « à niveau » tous les participants en début de séance.

Préparation : trouver des affirmations clivantes, c’est-à-dire une phrase simple résumant une position sur un sujet dont on suppose qu’elle divisera le groupe en « Pour » et « Contre ». Exemple utilisé dans la conférence gesticulée sur le syndicalisme : le syndicalisme est utile et efficace.

Animation : Rassembler les participants debout et groupé, Proposer l’affirmation et enjoindre les participants à choisir leur camp par rapport à une ligne au sol divisant l’espace en 2 parties devant l’animateur. Laisser 1mn pour choisir son camp. Expliquer que chaque camp aura alternativement la parole pour exposer un argument. Les personnes convaincues peuvent changer de camp, et sans honte, vu que normalement tout le monde souhaiterait se mettre en milieu, les choses n’étant pas noires ou blanches. Les personnes ne pourront prendre la parole qu’une seule fois. Et l’animateur n’a ensuite plus qu’à distribuer la parole et couper le débat mouvant une fois le temps écoulé, ou bien toutes les personnes dans le même camp ou bien quand les arguments se répètent.

Variantes : Une variante consiste à donner la parole à celles et ceux qui changent de camp, pour en comprendre les raisons. Une autre variante est appelée « rivière du doute » : on rajoute un espace au centre pour celles et ceux qui ne parviennent pas à prendre position sur une berge ou une autre. Chaque berge cherche alors à convaincre les personnes prises au doute.
Une autre variante vise à laisser un temps de préparation en petits groupes dans chaque camp avant l’échange d’arguments entre les 2 camps. Cela peut permettre à chacun d’avoir des arguments à donner. Cela créé en même temps une cohésion au sein de chaque camp rendant les changements de camp plus difficile. Une autre encore à écouter d’un bloc tous les arguments préparés par un camp puis par l’autre puis se réunir à nouveau au sein de chaque camp pour fournir réponses et questions face aux arguments du camp d’en face. Et puis tellement d’autres variantes combinant et complexifiant les variantes proposées ici !

NdlR : Un débat mouvant peut ainsi devenir une méthode d’animation de grands groupes sur des temps de plusieurs heures permettant d’alterner petits groupes et grands groupes et de réfléchir ensemble à une situation complexe, voire ensuite d’y faire des propositions, voire même d’aller vers un débat-pétale pour arbitrer ces propositions.